Pro Direct Soccer, magasin de vente en ligne spécialisé dans les articles de sport, ouvre à Londres sa toute première boutique physique 100% digitale !

Après les vitrines interactives de nombreuses marques comme AS Colourmatic, Starbucks, Repetto, WESC, Nike ou encore Yves Rocher (voir notre dossier thématique sur le sujet), voici les magasins 100% digitaux !

Focus sur Pro Direct Soccer

Depuis 2013, le marché des articles de sport est en pleine croissance. Sur ce marché concurrentiel, Pro Direct Soccer se démarque par un large choix d’articles. C’est un distributeur vendant des articles de football, tennis, rugby, running et cricket sous de nombreuses marques réputées comme Adidas, Nike, Puma, Mizuno, Lotto et Joma…

Au vue de ce succès fulgurant, une boutique a ouvert dans le quartier de Carnaby Street. L’enseigne propose ainsi sur deux étages une nouvelle approche du shopping.

pro-direct-soccer

Le principe ? Ecrans et pupitres tactiles, le client sélectionne l’article désiré et peut acheter en magasin, sur le site, payer par PayPal et se faire livrer à domicile. Mais encore ? On peut sélectionner les articles et les voir porter par des mannequins virtuels

En ce qui concerne la logique merchandising, il est vrai que le gain de place occasionné par la présentation virtuelle des articles constitue un avantage. La boutique est colorée et épurée, sans surabondance d’articles…

Côté originalité, cette interaction digitale est complétée par une mise en scène photographique et artistique de l’espace. Grâce à sa technologie futuriste, le magasin crée un réel concept de street view, comme les enseignes tendance qui l’entourent.

pro-direct-soccer

Une opportunité pour Pro Direct Soccer de faire venir ses clients dans un magasin physique en plus de son site et de sa communication digitale plus que développée avec Facebook, Twitter et Instagram.

Ce n’est pas la première marque qui se met au digital dans ses magasins physiques. Par exemple, Karl Lagerfeld a ouvert en mars 2013 un concept store connecté à Paris puis à Amsterdam offrant un véritable parcours d’achat digital et connecté au web grâce à des écrans tactiles et interactifs. Petits plus, pendant la recherche d’un vêtement, les clients ont la possibilité de visualiser les collections ou accéder à du contenu de l’univers Lagerfeld, d’interagir avec le grand écran central pour faire défiler le contenu de leur choix, de partager ce contenu sur les réseaux sociaux pour demander l’avis de leurs ami(e)s et familles… Ces mêmes clients pourront se prendre en photo grâce aux écrans tactiles à disposition et partager ce contenu sur les réseaux sociaux ou l’envoyer par e-mail.

Lagerfeld_boutique-connectée

Cela permet au retailer de rendre virale l’expérience d’achat in store, une bonne façon d’amener d’autres personnes à venir découvrir le magasin et de rendre mémorable l’acte d’achat en magasin

Mais y a-t-il un véritable intérêt d’allier le digital au magasin physique ? Si le client préfère le site, il aura son expérience connectée, s’il préfère le magasin physique, ne va-t-il pas être déçu en voyant cet univers digital ? C’est vrai, Pro Direct Soccer n’a pas de magasin physique et les clients peuvent être heureux d’aller dans cet univers physique. Donc oui à PDS et non aux autres ? Oui à tous le monde ? Concept sans avenir ? Avis au consommateur…