Lidl-Dill-restaurant

Le hard-discount comme symbole de la mal-bouffe, souvent mis dans le même panier que les fast-food. En proposant des produits aux prix les plus faibles possibles, dans un environnement peu propice à l’achat coup de cœur, les enseignes à bas prix portent aujourd’hui une image peu reluisante sur le marché des biens courants. Gros succès de ces dernières années, le modèle allemand subit chacune des affaires touchant le système agroalimentaire : produits de mauvaises qualités, origines douteuses des ingrédients…

Mais c’est surtout par le goût que ces enseignes répugnent les professionnels de l’agroalimentaire ayant basés leurs stratégies sur la qualité et la différenciation. Les produits proposés en magasin sont bien souvent l’archétype du repas gras, peu équilibré, très salé et toutes autres caractéristiques peu louables…

Lidl-Dill-restaurantEt c’est pour contrer toutes ces affirmations que Lidl a décidé d’ouvrir son premier restaurant gastronomique. Cette devanture éphémère située en Suède et portant le nom de « Dill » est l’occasion pour l’enseigne de prouver sa valeur et de redorer son image. Le concept est simple : proposer des menus aux environs de 50€ comportant exclusivement des produits de la marque cuisinés par un grand chef étoilé au guide Michelin.

Lidl-Dill-restaurantUne atmosphère chaleureuse, une décoration soignée, une ambiance dandy… Bien loin du froid, des palettes empilées sur le sol et des cartons traînant dans les allées qu’à l’habitude de nous proposer l’enseigne de hard-discount.

C’est donc une belle opération que nous propose la marque Lidl pour se construire une image de qualité et pour prouver une fois pour toute que bien manger à petit prix est possible aussi.