On peut dire que cette année, Ikea s’est offert une promotion d’enfer pour le lancement de son catalogue 2015 !

Le géant suédois Ikea a eu l’audace de diffuser sur la toile une vidéo mettant en scène son « bookbook » à la manière de l’Ipad de la sacro-sainte marque Apple. On y voit un homme, les yeux pleins d’étoiles, décrire la merveille de technologie qu’est le catalogue : point n’est besoin de le charger, sa batterie est infinie ! Quelle vitesse de chargement des « pages » ! Et quelle expérience du tactile ! Bref, une vidéo désopilante, sauf peut-être pour les dirigeants de l’enseigne à la pomme… Maintenant habitués aux attaques venant de toutes parts (cf : l’#IceBucketChallenge de Samsung) et certainement désappointés devant la viralité du spot.

Mise en ligne le 3 septembre par Ikea Singapore, elle a été vue, à l’heure où ces lignes sont écrites, plus de 8 000 000 de fois ! Autrement dit, un énorme coup de com’ (de génie ?) pour le fabricant de meubles.  Il faut toutefois préciser que cette campagne ne sera pas diffusée en France. Les Français sembleraient-ils toujours perçus comme frileux quand l’humour se mêle aux affaires ?

Mais ce n’est pas tout. Ces derniers jours, une deuxième actualité d’Ikea serait presque passée inaperçue à côté de tout ce remue-ménage. En effet, Ikea Suisse a donné la possibilité à ses clients de se faire photographier afin d’avoir leur couverture personnalisée du catalogue 2015. Sympa, non ? En réalité, l’enseigne est très maligne. Elle essaye, à travers ces photographies, de personnaliser sa relation avec ses clients, de toucher ces derniers et de les entraîner sur un autre terrain que celui de la simple transaction commerciale.

Ikea photos clientsIkea a compris que les individus ont besoin de reconnaissance, de ne plus être considérés comme des « clients » mais comme des personnes à part entière. Pour les fidéliser, il ne suffit plus de leur proposer des produits, il s’agit désormais d’ajouter une part non marchande aux relations clients/enseigne. Preuves en sont l’espace de jeux pour enfants, la gratuité du catalogue, le restaurant suédois à bas prix, l’engagement de l’enseigne en faveur du développement durable…

Ikea ? En définitive, « bien plus qu’un marchand de meubles »…