Vous ne rêvez pas, Chanel vient de lancer son premier produit de grande consommation avec son « Eau de Chanel », rapidement suivie par ses pâtes, son pain grillé, ses céréales, ses alcools… La fin d’une bien belle époque ?

Eau-chanel-supermarché

Il est venu le jour de se réinventer, de changer de gamme, de quitter le monde du luxe pour se diriger vers cet univers impitoyable de la grande distribution…

MAIS NON ! EVIDEMMENT QUE NON !

L’immense marque de prêt-à-porter de luxe Chanel crée l’événement en cette période de fashion week et de présentation de nouvelles collections ! Parce qu’à marque exceptionnelle, show exceptionnel. Karl Lagerfeld a décidé de faire défiler ses mannequins dans les allées d’un véritable supermarché Chanel. Sa justification ? Presque simpliste : « on a fait la galerie d’art la dernière fois, ce qui est un supermarché pour les riches, là, on a fait le vrai supermarché ».

Supermarché-chanel-défilé

Dans l’antre du Grand Palais parisien, Karl a donc simplement fait installer son microcosme économique et sa vision du supermarché : rayons, allées, linéaires, étalages, encarts promotionnels, caddies mais surtout une gamme complète de produits. Et pas n’importe quels produits, puisque ces derniers sont entièrement brandés Chanel ! Du sac poubelle au « jambon Campon », les deux C entrelacés se retrouvent sur chacun des packagings de cet supermarché atypique recréant ainsi une véritable marque de distributeur.

Au premier abord complètement placé aux antipodes de l’image de marque Chanel, le supermarché trouve néanmoins sa place dans cet univers grâce à la vraie bonne idée des marketeurs Chanel. La marque apparaît ainsi comme innovante, brisant les codes classiques du défilé et du luxe tout en créant avec habilité un beau buzz média.

L’objectif est évidemment d’associer la marque à la vie quotidienne en la plaçant au centre de l’inévitable cercle de la grande consommation. Pour se rapprocher de sa clientèle, quoi de mieux que de mettre en scène ses mannequins : en basket, poussant des caddies, errant dans les allées d’un supermarché,  achetant des produits basiques… Une façon donc de sortir de ce micro-système du luxe jugeant les courses alimentaires, les supermarchés et hypermarchés « pas assez classes » pour avoir à y perdre son temps !

Défilé-chanel-supermarché

Quid des produits Chanel après ce défilé ? Les emballages et packagings iront dans les vitrines des magasins de la marque afin de faire perdurer cet événement jusque dans les plus belles rues du monde. Karl Lagerfeld souligne par ailleurs que les boîtes sont évidemment vides. Pour les produits tels que les fruits et légumes ou autres consommables, les invités ont pu se servir en fin de défilé. L’occasion donc de ramener un mini-goodies de luxe à la maison !